Ensemble 4'33'' with Mina Agossi | MIX

Go To Artist Page

Recommended if You Like
Balanescu Quartet Frank Zappa Kronos Quartet

Album Links
aigui.com

More Artists From
Russian Federation

Other Genres You Will Love
Jazz: Free Jazz Avant Garde: Musique Concrète Moods: Type: Improvisational
There are no items in your wishlist.

MIX

by Ensemble 4'33'' with Mina Agossi

A winner. Aviolin-based combo with a distinctive 'rocky' sound. Can jazz sound as a cross between Zappa and Kronos Quartet? Yes it can. It's called Ensemble 4'33'' - this time with French jazz singer Mina Agossi.
Genre: Jazz: Free Jazz
Release Date: 

We'll ship when it's back in stock

Order now and we'll ship when it's back in stock, or enter your email below to be notified when it's back in stock.
Sign up for the CD Baby Newsletter
Your email address will not be sold for any reason.
Continue Shopping
cd in stock order now
Share to Google +1

Tracks

To listen to tracks you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin.

Sorry, there has been a problem playing the clip.

  song title
artist name
share
time
download
1. Why Don't You Do Right Ensemble 4'33''
Share this song!
X
6:49 album only
2. Petit Matin
Share this song!
X
5:21 album only
3. Marakaraka
Share this song!
X
5:08 album only
4. Les Robots Favoris De Louis Xiv
Share this song!
X
4:30 album only
5. Finistere
Share this song!
X
4:20 album only
6. Nextango
Share this song!
X
4:55 album only
7. Goutte De Miel
Share this song!
X
5:34 album only
8. Why Me?
Share this song!
X
6:19 album only
9. Post
Share this song!
X
7:06 album only
preview all songs

ABOUT THIS ALBUM


Album Notes
Ensemble 4'33" is a popular fixture on Moscow's contemporary music scene. Alexei Aigui formed 4'33" in 1984, taking the group's name from the famous, eccentric work by John Cage, in which the performer does nothing for the length of time indicated by the title. As well Aigui's own music, 4'33" occasionally interprets rock classics. In the group's early years, it played Frank Zappa's "Black Napkins" and "Sheik Yerbouti Tango" - the latter of which it still plays - while, last year, Aigui recorded a whole album of Jimi Hendrix tracks, "Up From the Skies," with Cologne-based pianist Dietmar Bonnen. The duo also performs the album in concerts.
Aigui was born in Moscow in 1971. He now divides his time between Moscow and Paris. He performs in France both with 4'33" and in collaboration with French musician Pierre Bastien, a partnership that produced the CD "Musique cyrillique" ("Cyrillic Music") in 2001.


" The music was by Alexei Aigi, whose fiddling had just the right mad energy. "
New York Times, 18 octobre 1999 "

(...) on glisse alors vers Steve Reich, Phil Glass et consorts ;Cage rapporte un panier de champignons, de vieilles babouchkas parlent du temps qui passe avec Maurice Ravel et Fauré, tandis qu'Eric Satie fait une réussite avec la dame vestiaire (...) "
Libération, 3 janvier 1999

" Complètement en marge des milieux académiques, le compositeur Alexeï Aïgui, né en 1971, cherche à redonner à la musique contemporaine un pouvoir de séduction que l'avant garde avait mis au clou. Alliant instruments acoustiques et électroniques, son ensemble, 4'33'', butine à la source de la musique contemporaine, faisant son miel du rock, du minimalisme et du folklore, dans une musique endiablée, débordant d'énergie, et plutôt réjouissante. "
Croissance, mars - avril 2000

" Il en arrive à gratter son à gratter son instrument, à sortir les sons les plus aigus, à tomber dans des rythmes punks. (...) Il y a de vagues airs de tango, des mélodies de berceuses, un quasi-rap épatant, une valse un peu mécanique. "
Le Républicain Lorrain, 11 mai 2000

" Celle-ci est étrange : elle sonne un peu comme du Django Reinhardt, violon diaboliquement virtuose sur fond de batterie rock, de contrebasse en contrepoint et de cuivres aux interventions ironiques. A l'avant scène : le violoniste Alexeï Aïgui, 29 ans, formation classique, une énergie farouche, un talent fou et un univers sonore totalement envoûtant. "
La Dépêche du Dimanche, 25 juin 2000

" Il faut voir Alexeï Aïgui sur scène, interprète allumé et souverain... Il faut le voir diriger de son archer son groupe et même Sonia Kruglikova, coproductrice de ses disques et ingénieur du son... Il faut le voir sauter sur scène avec son violon... Il faut le voir pour comprendre que l'on est en train de vivre des instants inoubliables. Alexeï Aïgui et son groupe 4'33'', à l'instar du Prince de Revolution ou de Madhouse, du Zappa des Mothers of Invention, donne le spectacle d'un créateur parfaitement maître de son art et son expression. Ses cinq albums (en moins de trois ans) donnent une belle mesure de son génie, de son ouverture d'esprit et de son exigence. "
CD Mail Info, 1999

" A l'occasion du festival " Belie Stolbi ", le film " Le Bonheur ", accompagné d'une bande originale spécialement composée par le compositeur Alexeï Aïgui, a été interprétée avec tempérament en " live " par 4'33'' : on a eu le sentiment que l'image et la musique s'étaient enfin trouvées l'une l'autre. "
Nezavissimaïa Gazeta, 2 février 2000, Moscou

Alexeï Aïgui et l'Ensemble 4'33'' - One Second Hand " Une musique étonnamment belle et dure (...) L'album donne un sentiment de parfaite maîtrise, atteignant une extraordinaire liberté créative. " Album élu disque du mois.
FUZZ, octobre 1999, Saint-Pétersbourg.

Alexeï Aïgui et l'Ensemble 4'33'' - La Maison de la Place Trubnaïa " La collaboration du " classique et du contemporain " donne un résultat impressionnant. Le mariage du film muet et de la musique d'Aïgui dévoile un art des plus contemporains.
" FUZZ, octobre 1999, Saint-Pétersbourg.

" Le groupe se détache par sa diversité stylistique, et le situe au rang d'artistes uniques d'un genre " original ", mais complique extraordinairement leur promotion. "
V.M. (Vetchernaïa Moskva), mai - juin 1999

" Sa musique est en réalité très cinématographique - malgré sa retenue, elle étonnamment riche en nuances émotionnelles (...). Mais, plus important, c'est une très bonne musique, transparente, élégante, ironique (...). Au fait, le patriarche de la musique minimaliste, Frederick Rjevski, lors de son séjour à Moscou, en entendant l'une de ses compositions interprétées par Aïgui, a dit : " J'ai toujours désiré qu'elle soit interprétée exactement de cette façon. ".
Inostranets, 10 février 1999


Reviews


to write a review

Aleksandr

+
An amazing music, I love this album so much!!!